Amélioration et entretien des frayères

Quelques membres ont œuvré toute la journée de samedi d’abord pour mettre ou déplacer du gravier spécial frayère en commençant  au moulin où un atterrissement a été supprimer au profit d’une zone centrale. Les deux caisses frayères expérimentale dans le parcours nokill ont été rechargées pour observation et création d’une nouvelle frayère dans le petit bras rive droite de l’ile du nokill qui a été doté de 8 tonnes de graviers 20/40 roulé. Nous avons remarqué que ce bras est relativement a l’abris des forts débits. Le bief « Nicollet »a été aménager de 3 mini seuils et la frayère en bas de la piste remise en état par déplacement du gravier existant mais entassé sur le coté.Tout cela nous permet de gagner beaucoup de mètres carres de frayères a moindre cout!

Ensuite nous avons protégées celle-ci avec les ficelles anti-prédation.

 L’après-midi a été consacré à l’enlèvement des arbres couches dans l’eau en amont du bourg de Laroquebrou.

DCIM\100MEDIA\DJI_0313.JPG

lourde action

Un énorme chêne étant tombé dans la rivière au lieu-dit « le gouffre », le conseil d’administration a décidé qu’il fallait l’enlever avant qu’il ne cause d’autre dégât par la suite. C’est donc aidé d’une pelle mécanique de 5 tonnes louée pour la circonstance que les bénévoles ont débité méthodiquement ce chêne de plus de 30 mètres et 90cm de diamètre a la base.

PÊCHE INVENTAIRE

Une fois par an si le débit le permet nous réalisons une pêche d’inventaire début septembre sur la Cère en vu de prélever des truitelles pour réinjecter dans ruisseau. La fédération aidée par de nombreux bénévoles de l’aappma ont prélevés environ 200 truitelles de l’année et de l’année dernière pour introduction dans un ruisseau en « souffrance »de truites sauvages.

Cette pêche a aussi permis de constater une reproduction 2021 plutôt correcte malgré les grosses crues printanières.

Les Pêcheurs Préparent Les Sauvetages

Suite aux dernières années de sécheresse conduisant à un assec sur 2 km du ruisseau d’Auze entre la gare de Miecaze et le pont de Pierre les membres de l’association de pêche de Laroquebrou procèdent à la réouverture du lit du ruisseau afin de pouvoir récupérer les poissons avant la rupture d’écoulement. Cette zone est intéressante car fréquentée assidument par les truites farios en période de reproduction et donc l’idée est de les sauver pour les descendre sous le bourg de Saint Etienne Cantales.

Ce ruisseau comme tant d’autres souffre des drainages du passé asséchant les zones humides, ces zones ne jouent plus leurs rôles d’éponges régulatrice du débit conduisant à un débit très faible voir nul et une élévation de la température de l’eau fort préjudiciable a la truite fario !