Çà fait plaisir!

Les travaux ont repris au cœur de l’aappma de Laroquebrou. Après  l’enlèvement de nombreux embâcles dans le ruisseau de Branugues samedi dernier, les bénévoles et les techniciens de la fédération de pêche ont procédés au prélèvement de 450 truitelles dans la Cère à hauteur de Laroquebrou pour les réintroduire dans certains ruisseaux en fort déficit de truites de souche. Cette opération, destinée à redynamiser des populations en déclin suite à différents désordres constatés (sècheresse, ensablement, pollution…), constitue la meilleure solution dans l’optique de préserver la souche locale de truite sauvage, le déversement d’alevins de pisciculture n’étant pas une solution fiable et sans risque sanitaire et génétique… Ce prélèvement a permis de constater l’excellente reproduction de cette année sur la Cère, favorisée par les travaux de restauration des frayères réalisés depuis 4 ans par l’AAPPMA et la Fédération.


ALEVINAGE sur SEC

Vendredi les membres de l’aappma ont procédé au traditionnel alevinage. Cette année ce sont 200 kg de brochetons pour palier au manque de reproduction naturelle

et 60 kg de black-bass pour soutenir la faible population actuelle.

Le black-bass, outre le fait d’être passionnant a pêcher offre l’avantage de mordre quand rien d’autre ne semble bouger comme par exemple par forte chaleur. Nous vous rappelons que sur SEC il est en NO-KILL!

LÂCHER D’OUVERTURE

La veille de l’ouverture nous lâchons 100 kg de truites farios de la pisciculture de La Fialicie à Altillac(Corrèze). Ces truites sont mises uniquement dans les deux chaussées du bourg de Laroquebrou afin de préserver la souche sauvage sur le reste de rivière.

Cette année nous avons eu des truites de qualité faisant entre 25 et 35 cm!

C’est environ 300 pêcheurs sur deux jours qui auront profité de ce lâcher pour fêter l’ouverture et aussi pour protéger les farios sauvages.

Ouverture dans le bourg de Laroquebrou

En tant que pêcheur de truite je n’avais jamais été voir ou faire l’ouverture dans le bourg de Laroquebrou.

Aujourd’hui c’est le président qui a été à la rencontre d’environ 300 pratiquants. Nous avions aleviné la veille avec 100 kg de farios dans les deux chaussées du bourg. Beaucoup de pêcheurs ont pris une ou plusieurs  de ces truites mais aussi quelques jolies sauvages. Tout ça dans une ambiance bon enfant, c’est bien là le but!

Ce genre d’alevinage a quelques intérêts comme lancer l’ouverture de la pêche, partager un bon moment entre amis et préserver les farios sauvages.

35 cm

Parcours NO-KILL

Cette ouverture est aussi le début du parcours no-kill d’un km au dessus du bourg où une vingtaine de pêcheurs ont pu découvrir et apprécier le nettoyage léger des berges. Ce parcours va monter en puissance cette année et dès l’an prochain ça devrait être grandiose!

Je rappelle la volonté de l’aappma de ne pas faire de discrimination entre pêcheurs. Il s’agit d’un parcours tous types de pêche, uniquement sur la truite, du moment qu’on emploie un seul hameçon sans ardillon ou ardillon écrasé. Celui qui par exemple veut pêcher les écrevisses y a droit.